Les Dépêches
A la Une

Burkina Faso: le dossier Inata refait surface

La mort de plus d’une cinquantaine de militaire à Inata en Novembre avait suscité une consternation au sein de la population burkinabè. Roch Kaboré avait exigé une enquête pour déterminer les circonstances de cette attaque

L’attaque d’Inata dans l’Ouest de la province du Soum qui a fait 57 morts dont 53 gendarmes et 4 civils et plusieurs disparus le 14 novembre 2021 est intervenue les conditions de vie déplorables des gendarmes. Le détachement militaire sur place le détachement s’alimente grâce à l’abattage des animaux des populations locales. Les gendarmes censés prendre leur relève ont mis du temps et le camp était en manque de provisions. Le président de l’époque Roch Kaboré avait ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les raisons ce dis fonctionnement au sein des forces de défense et de sécurité. Plusieurs hauts rangs militaires avaient été relevés. Plusieurs témoins dans cette affaire défraye  la chronique au Burkina, sont entendu par la justice militaire. Au total 13 personnes ont été entendues en qualités de témoins, pour des faits susceptibles d’être qualifiés de mise en danger de la vie d’autrui, abstention de porter secours à des personnes en péril, refus d’obéissance.

Bah TRAORE Legrand

Je suis journaliste indépendant et Blogueur. spécialiste en communication et des médias sociaux au Sahel, analyste politique et sécuritaire en Afrique de l’Ouest.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page