Uncategorized
A la Une

Mali: De quoi souffre le premier ministre ?

Depuis quelques semaines, le premier ministre de transition est absent dans la sphère politique et médiatique. Cette absence donne lieu à toute sorte de polémique.

L’information relative à l’état de santé de Choguel Kokala Maïga a été donnée par Jeune Afrique qui parlait d’un accident cardiovasculaire(AVC), le 13 Août 2022. Très vite, cette information est devenue virale sur les réseaux sociaux et dans les médias avant de prendre une tournure politique. A cet égard, les partisans de Choguel évoquèrent une fatigue accumulée durant 14 mois à la tête du gouvernement de transition sans répit. Sur ordre de son médecin, il aurait été mis en repos forcé. La page officielle de la primature avait alors corroboré cette théorie avant d’ajouter que le chef du gouvernement reprendrait le service, la semaine suivante. Après 6 semaines, le premier ministre est toujours absent, certains parlent même de son évacuation vers le maghreb ou les Émirats arabes unis. Ces rumeurs ont su gagner du terrain sans aucune réaction officielle de la part du gouvernement, de la famille ou même de son parti.

Polémique autour de la Santé du PM:
La maladie du premier ministre intervient dans un contexte national et international très difficile pour le Mali. Le gouvernement quant à lui a adopté le silence face aux conjectures sur l’état de santé du Premier ministre laissant libre court à la polémique, aucune déclaration officielle sur l’état de santé du docteur Choguel Maiga. Néanmoins, son absence s’est fait remarquer d’abord lors de la visite du président Sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’union africaine, suivie de celle du lieutenant colonel Damiba, président de la transition du Burkina Faso. C’est même son intérimaire qui s’exprimera au nom du Mali à la Tribune des Nations Unies, lors de l’assemblée générale. Tout porte à croire que le premier ministre ne souffre pas d’une simple fatigue comme l’avaient affirmé, ses partisans et la nomination d’un intérimaire attesterait qu’il ne sera pas de retour de sitôt même si on ignore la durée de cette absence.

Nomination d’un premier ministre par intérim:
Ce qui semblait être juste un repos temporaire sur ordre de son médecin, s’est transformé à un remplaçant temporaire. Cela relèverait que le docteur Choguel pourrait ne pas faire son retour de sitôt et les tentatives d’assurance de la part des ses fidèles alliés ne semblent plus convaincre même si beaucoup evoquent une amélioration. Le 21 Aout dernier, le président de la transition a nommé le colonel Abdoulaye Maiga, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, porte-parole du gouvernement à la tête du gouvernement par intérim, sans évoquer les raisons de cette nomination encore moins l’état de santé du Premier ministre titulaire. En Juin dernier, l’implication de l’intérimaire à la primature dans les concertations entre la classe politique et le gouvernement a permis de trouver un consensus sur le chronogramme de sortie de crise proposé à la CEDEAO et approuvé par l’institution régionale, lors du sommet ordinaire de l’organisation, le 03 juillet dernier. Cette nomination judicieuse du président de la transition semble faire l’unanimité au sein de l’opinion publique et auprès du Cadre d’échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie qui réclamait depuis longtemps la démission de Choguel Maiga.

 

Bah TRAORE Legrand

Je suis journaliste indépendant et Blogueur. spécialiste en communication et des médias sociaux au Sahel, analyste politique et sécuritaire en Afrique de l’Ouest.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page